Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Michal  Nom  Beck
 Age  25  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  01/11/2007   Note: 4,8/5 - 1338 vote(s).
 Description : Mon année au pays des kangourous... qui fut la plus belle de ma vie!!!
Mais comme j'ai attrapé le virus du voyage, je continue ce carnet avec les trips suivants...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Michal ]

[ Mes liens favoris ]

Vidéos :
Decollage de Saba
Decollage de Saba


 Localisation : Antilles néerlandaises
 Date du message : 03/08/2011
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Saba

Nous voilà de retour après 2 journées passées sur l’île voisine Saba...

 

 

Saba est une minuscule île volcanique située 50 km au sud de Saint-Martin qui fait partie des Pays-Bas. L’île a une forme de cône, avec un diamètre de 4km et une hauteur de 887 mètres, ce qui en fait le plus haut sommet des Pays-Bas ! Saba ne compte que 1500 habitants, et vis essentiellement de l’écotourisme par rapport à ses fonds marins et sa luxuriante végétation tropicale.

 

Vally et Bruno nous avaient déconseillé de prendre les billets d’avion St Martin-Saba depuis la France car les conditions en pleine saison cyclonique peuvent rapidement devenir impossibles en cas de tempête… mais plutôt de les prendre sur place en ayant connaissance de la météo des jours suivants. Nous les avons écouté et avons donc pris nos billets jeudi dernier : 265¤ l’A/R pour 2 personnes avec la compagnie locale WinAir.

Manque de bol, vendredi la météo annonce une dépression tropicale pour le début de semaine… Après être passée au stade de tempête tropicale (baptisée Emily) dimanche, l’incertitude était la plus grande quand à notre départ. Heureusement, lundi Emily à dévié au sud vers la Martinique (où elle à quand même fait 1 mort !!) levant l’alerte vigilance sur Saint-Martin et autorisant ainsi notre départ le mardi matin.

 

 

On quitte Saint-Martin hier matin à 10h. Après un court vol de 15 minutes dans un petit coucou à hélices, assis juste derrière le pilote, on arrive en vue de ce qui est un apparemment un des aéroport les plus dangereux du monde (car piste très courte, entourée de montagnes et de falaises, et nécessitant un léger virage juste avant l’atterrissage…). Au final, il s’est avéré beaucoup moins impressionnant que prévu...

L’aéroport se résumant à 4 pièces (toilettes homme et femme comprises), les formalités d’arrivée sont vite expédiées. On prends alors un taxi qui nous amène à notre auberge. Cette expérience sur les routes de Saba (où plutôt LA route, car il n’y a qu’une seule route sur cette île, allant de l’aéroport à l’autre bout de l’île) a été en fait plus impressionnante que l’atterrissage !!!

On arrive à notre auberge : El Momo Cottages. Une piscine devant la réception, une belle vue, un bungalow en guise de chambre, le tout aménagé en flanc de colline au milieu de la végétation. A première vue c’est le paradis… sauf que ça manque vraiment de propreté ! Si on avait été en Asie j’aurai pu comprendre, mais là aux tarifs pratiqués on peut s’attendre à une certaine prestation alors qu’en réalité on en est très loin : la chambre grouillait de petites bêtes (on à du faire le ménage nous même, voir photo), la piscine je ne m’y baignerai pas vraiment, et surtout le manager s’en foutait carrément !

Bref… Malgré la météo menaçante car la tempête n’est pas complètement passée, on part en début d’après-midi à l’assaut des 1064 marches du Mont Scenery, la randonnée la plus populaire de l’île. Alors qu’on doit en être au tiers de l’ascension, on fait demi-tour en raison des rafales de vent trop dangereuses (enfin c’est l’avis de Carine… moi je serai monté malgré le vent !!!).

On se contente donc de visiter en long et en large le petit village de Windwardside, avant de trouver un petit chemin qui nous mène à un beau point de vue sur l’océan. Le soir, on se trouve un petit resto dans le même village.

Le lendemain le temps n’étant toujours pas au beau fixe, et connaissant déjà la moindre ruelle du village de Windwardside… on décide de rester à l’auberge et de squatter la terrasse jusqu’à notre départ pour l’aéroport en milieu d’aprem. Et ce, malgré quelques éclaircies de temps en temps.

Après un retour en taxi encore plus mouvementé que l’aller… on repart finalement comme prévu à 17h30 vers Saint-Martin.

 

 

Vous l’aurez compris, le bilan de ces 2 journées à Saba est très très mitigé :

Cette île est un concentré de nature, justement appelée « The Unspoiled Queen of the Caribbean » (la reine immaculée des Caraïbes). C’est un peu comme si le progrès et le monde moderne avait oublié Saba !

Mais en ce qui concerne les points négatifs, je n’ai surtout pas aimé le fait d’être pris pour une vache à lait… Saba n’est pas vraiment une destination de routards ! Aussi, l’atmosphère y est un peu étrange… ces gens qui vivent en autarcie ici toute l’année ne donnent pas vraiment l’impression d’être très ouvert envers les visiteurs. Et puis surtout (à moins d’être bon plongeur et d’aller se divertir dans les fonds marins) on se fait vite chier ici lorsqu’il fait moche… !!!!!!!

 

 

See ya




Etapes :
Windward Side
Mount Scenery
Upper Hell's Gate
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty